Un temporisateur pour sonnette de porte



arfois un coup de sonnette trop bref peut passer inaperçu ; surtout si la personne demandée entend mal et que son logement est bruyant. Le but de notre montage sera de donner à tous les coups de sonnette une durée minimale, même si la pression exercée sur le bouton-poussoir est très brève. Notons enfin que cette réalisation est conçue pour fonctionner sur des sonnettes alimentées en basse tension (de 6 à 12 volts), cas de toutes les installations récentes aux normes en vigueur. Avant d'entreprendre ce montage, il faudra donc vérifier ce point, ainsi que la position des fils provenant du transformateur 220/6 ou 12 volts.

Le coeur de notre temporisateur sera un circuit intégré du type NE 555 monté en monostable. Son câblage sera donc assez différent de celui que nous utilisons régulièrement dans cette rubrique. Nous retrouverons cependant un condensateur, une résistance et un potentiomètre ; cela nous permettra de créer une constante de temps (temps durant lequel retentira la sonnette) ajustage en fonction de la position du potentiomètre.

La valeur que nous avons choisie pour ce dernier permet de faire varier la durée de fonctionnement de la sonnette d'environ une demi-seconde à 5 secondes. La sortie du NE 555 sera directement connectée à la bobine d'un relais. Son contact « travail » sera câblé en lieu et place du bouton-poussoir et les fils provenant de ce dernier, ainsi libérés, seront utilisés pour commander le monostable réalisé à l'aide du NE 555.

Afin que notre temporisateur soit autonome et ne nécessite pas d'alimentation particulière, nous utiliserons directement la basse tension délivrée par le transformateur basse tension du circuit de sonnette pour l'alimenter. Cependant le courant délivré par ce dernier est alternatif. Il nous faut donc le transformer en continu. Pour cela nous utiliserons une diode et un condensateur de forte valeur. Le câblage de ce temporisateur ne présente aucune difficulté. Il faudra simplement prendre soin de bien couper l'ensemble des bandes cuivrées de la plaquette sous le NE 555 ainsi qu'aux emplacements mentionnés sur le schéma de câblage. De même il faudra respecter la polarisation des condensateurs de la diode, et le brochage du circuit intégré. En ce qui concerne le relais, de nombreux types de brochage existent sur le marché. Il sera conseillé, lors de l'achat, de vous le faire préciser par le revendeur.

Afin de vous aider dans la mise en service de ce montage, nous vous présenterons deux schémas pour son raccordement. Le premier correspond à celui de l'installation d'une sonnette standard, le second à la même installation mais, cette fois-ci, équipée du temporisateur. Là encore cette mise en place reste simple. De plus, comme nous ne modifions ici que le circuit basse tension de l'installation, elle est sans danger.

Une fois le montage en place il sera possible de pratiquer son réglage. Pour cela il suffira d'appuyer un coup bref sur le bouton-poussoir et de régler le potentiomètre de manière à obtenir la durée de sonnerie souhaitée. Cette opération sera au besoin, répétée jusqu'à ce que l'ajustage soit effectué. Le montage pourra alors être placé à poste fixe. Nous vous conseillons de le loger dans le tableau électrique à proximité du transformateur du circuit de sonnerie. Ainsi, il sera inutile de l'habiller d'un boîtier.
les componants

R2 = 47 kilohms (jaune, violet, orange, or)
P1 = potentiomètre 470 kilohms
C1 = 10 microfarads 12 volts
C2 = 470 microfarads 18 volts
D1 = 1N 4001 ou équivalente
Ic = NE 555
RL = relais 12 volts 1 RT
Une plaquette de câblage munie de bandes

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »

Articles les plus consultés

Souder composant CMS (LT6106)