un bruiteur pour clignotant de voiture



Bien souvent, pour peu que le volume de l'autoradio soit réglé un peu fort, le claquement sec signalant le fonctionnement des clignotants devient imperceptible. Cela conduit souvent à l'oubli de l'extinction de ces derniers. Le petit montage que nous vous proposons de réaliser ce mois-ci permettra de remédier à ce problème. En effet, il émettra un « bip » synchrone du clignotement des ampoules dès leur mise en service. Notons qu'étant donné la large plage de tension d'alimentation qu'il accepte il sera parfaitement possible d'en équiper un deux-roues, ou le problème, en raison du port du casque et des bruits environnants, est encore plus marqué. Cela dit, passons à l'étude de notre bruiteur.
Le coeur du système sera un oscillateur. Celui-ci sera réalisé à l'aide d'un circuit intégré NE 555. Ce composant nous est familier étant donné le grand nombre de fois où nous l'avons déjà utilisé dans nos pages. Son câblage sera tout à fait classique. Nous lui connecterons un condensateur, deux résistances et un potentiomètre. Ce dernier permettra d'ajuster la fréquence du bip émis au goût de chacun. La puissance sonore que nous souhaitons obtenir n'ayant pas à être particulièrement élevée, un haut-parleur de faible diamètre sera connecté à la sortie du NE 555 par l'intermédiaire d'un simple condensateur. Sa fonction est d'éviter le passage de courant continu dans le haut-parleur ; cela permet d'éviter la surchauffe du circuit intégré.
Etant donné le faible nombre de composants utilisés pour ce bruiteur, il sera possible de réaliser son câblage sur une plaquette munie de bandes conductrices de dimentions modestes. De même, nous vous conseillerons de souder le potentiomètre directement sur la plaquette. Ainsi, le boulon que comporte celui-ci permettra d'assurer la fixation de l'ensemble du montage. En ce qui concerne le câblage lui-même, il ne faudra pas oublier de couper toutes les bandes conductrices sous le circuit intégré ainsi qu'aux emplacements mentionnés sur le schéma de câblage, et veiller à bien respecter son brochage. De même, la polarité des condensateurs chimiques devra être contrôlée. La mise en place des résistances ne pose, quant à elle, pas de problème particulier.
Une fois le câblage terminé, il sera possible de procéder à sa mise en place. Notons que, si on désire le tester préalablement, il suffit pour cela de l'alimenter à l'aide d'une simple pile de 4,5 volts pour lampe de poche en prenant soin de respecter, ici encore, la polarité d'alimentation.
Sur la plupart des voitures, des emplacements vides sont prévus dans le tableau de bord afin de recevoir des équipements complémentaires tels qu'ordinateur de bord, booster pour autoradio, etc. Si l'un de ces emplacements est resté vide, il sera parfaitement possible de l'utiliser pour loger notre montage. Il suffira alors de disposer d'une plaquette en plastique aux dimensions de l'ouverture et d'y fixer le potentiomètre. Il faudra percer dans cette dernière une série de trous afin que le son du haut-parleur ne soit pas étouffé. Pour un deux-roues, le plus simple consiste à équiper le montage d'un petit boîtier en plastique. Le raccordement électrique de notre bruiteur est facile à réaliser. Son fil correspondant au volt sera connecté, à l'aide d'une vis Parker et d'une patte de contact par exemple, en un point métallique quelconque du véhicule. Le fil correspondant au plus-12-volts sera branché directement à la sortie de la centrale clignotante. S'il est délicat de déterminer ce dernier point, il restera parfaitement possible d'utiliser à cet effet le fil alimentant le témoin de clignotants du tableau de bord. Une fois ces raccordements effectués, on vérifiera que, dès la mise en service des clignotants, une série de bips est émise. Pour les deux-roues, le boîtier pourra être fixé en un point quelconque du guidon ou de la fourche. Il sera possible d'utiliser pour cela des bagues de fixation pour conduites d'eau. Ces bagues, comportant d'une part deux vis de serrage du tube et d'autre part un trou fileté, existent sous de nombreux diamètres et sont disponibles chez la plupart des quincaillers. Le trou fileté sera utilisé pour fixer la bague au boîtier en plastique grâce à une vis puis l'ensemble sera fixé au guidon. Cependant, il sera conseillé de choisir un emplacement le moins exposé que faire se peut à la pluie. En effet, la membrane d'un haut-parleur n'est ni plus ni moins que du carton. Ce composant reste donc très sensible à l'eau. Précisons cependant que certains modèles de haut-parleur bon marché sont équipés d'une membrane en plastique et ne présentent donc plus ce défaut. Malheureusement, ces derniers ne sont que rarement disponibles chez les détaillants de composants, en raison de leur médiocre qualité sonore ; qualité pourtant largement suffisante dans notre cas.

composants

P1 = potentiomètre 470 Oms
R1 = 220 Ohms (rouge, rouge, brun, or)
R2 = 220 Ohms (rouge, rouge, brun, or)
C1 = 4,7 Nanofarads 12 V
C2 = 4,7 Nanofarads 12 V
IC = NE 555

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »

Articles les plus consultés

Souder composant CMS (LT6106)